Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour faire une recherche dans le blog

Vous pouvez :

  • soit utiliser la barre de recherche en haut à droite de l'écran.
  • (Conseil : essayez de ne mettre qu'un seul mot)
  • soit cliquer sur l'une des catégories ci-dessous
  • soit encore chercher dans les archives

 

Liens vers Adscope et viméo

Cliquez ici pour retrouver vos liens directs vers Adscope

Cliquez ici pour retrouver les films du blog sur Vimeo

Rendre les masques disponibles pour tous et à prix coûtant : un enjeu d'image majeur pour les GMS

Intermarché dégaine parmi les premiers, en promettant 100 millions de masques

 

L'enseigne fait également profiter ses filiales Netto et Bricorama de l'image associée à la disponibilité des masques

Le message et la promesse sont indentiques pour chacune des enseignes
Le message et la promesse sont indentiques pour chacune des enseignes

Le message et la promesse sont indentiques pour chacune des enseignes

Intermarché en profite même pour valoriser une fois de plus son double statut de producteur et distributeur

 

Déconfinement : l'affaire des masques

Mais derrière l'effet d'annonce, la réalité est plus difficile : le 4 mai, il y a en tout et pour tout 34.000 lots de masques (selon le texte de bas d'annonce), réservés aux porteurs de cartes de fidélité, sur réservation. Soit très peu pour l'ensemble des magasins. tous les porteurs de carte ne seront pas servis.

 

Résultat : sans doute de nombreuses frustrations en découvrant ce message sur le site

Déconfinement : l'affaire des masques

Stratégie différente pour Carrefour : des lots moins spectaculaires ( 5 ou 10 masques et non 50). mais plus nombreux ?

Disponibles en plus grand nombre ? Non réservés aux seuls porteurs de carte ?

Disponibles en plus grand nombre ? Non réservés aux seuls porteurs de carte ?

                    Le cas Playmobil                

Playmobil, qui s'est aussi lancé dans la production et la distribution de masques (via son site e-commerce), annonce plus prudemment 6 à 8 jours de délais.

Ici, les masques ne sont pas annoncés à prix coûtant, mais à 4,99€ (avec 10 filtres de rechange) et participent à une opération caritative (1€ reversé aux restaus du coeur). A noter :  ils "ne sont pas un dispositif médical" (sans doute parce que Playmobil ne dispose pas de licence/d'AMM pour vendre ce type de produit) )

Ici, les masques ne sont pas annoncés à prix coûtant, mais à 4,99€ (avec 10 filtres de rechange) et participent à une opération caritative (1€ reversé aux restaus du coeur). A noter : ils "ne sont pas un dispositif médical" (sans doute parce que Playmobil ne dispose pas de licence/d'AMM pour vendre ce type de produit) )

            Deuxième difficulté : la polémique               

Derrière la difficulté de l'approvisionnement à court terme, il y a aussi cette double polémique : les GMS sont-ils réellement prioritaires dans l'attribution des quantités disponibles ? Et n'ont-ils pas caché leurs sources d'approvisionnement à l’État ?

 

Non, répondent les ténors de la distribution. Avec des arguments à la clé. Suffisants ?

 

Déconfinement : l'affaire des masques

Pour désamorcer la polémique, Intermarché  propose un partenariat avec les pharmaciens

Déconfinement : l'affaire des masques

                                 Conclusion                             

En synthèse, l'opération masque sera fortement porteuse d'image ... si elle réussit à franchir ses deux écueils : la frustration des clients attirés par l'effet d'annonce et qui vont devoir patienter et les soupçons de "détournement" de produits prioritaires.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article